le 21 février, 2017

Passez à l’action / Passez à l’action

Passez à l’action

Dites non à la luzerne transgénique

Il est impératif que nos gouvernants agissent rapidement pour empêcher la commercialisation de la luzerne génétiquement modifiée - le président général de L’Union des producteurs agricoles (UPA), Marcel Groleau.

Avril 2016 : Une quantité limitée de luzerne génétiquement modifiée (GM) a été vendue pour la toute première fois au Canada en vue de la plantation au printemps 2016.

La luzerne est une culture importante pour les fermes familiales de tout le Canada ainsi que pour la production de plusieurs aliments biologiques. Le risque de contamination par la luzerne GM est très élevé parce que la luzerne est une vivace aux graines minuscules, pollinisée par les insectes.

Grâce aux protestations des agriculteurs et des consommateurs, l’introduction de la luzerne GM est retardée depuis trois ans au Canada. La société Forage Genetics International s’est maintenant toutefois empressée d’offrir des semences sur le marché canadien. Nous avons besoin de votre aide pour arrêter la vente d’un autre lot de semences plus tard cette année.

Écrivez une lettre au ministre de l'Agriculture

Empêchez le Canada de légaliser la contamination par des aliments GM non approuvés.

Le gouvernement canadien propose de permettre la contamination de notre chaîne alimentaire par des aliments génétiquement modifiés qui n’ont pas été approuvés comme aliments sécuritaires au Canada. Agriculture et Agroalimentaire Canada a organisé des consultations avec les intervenants sur ce qui est appelé « présence de faibles concentrations » et a ouvert une période de commentaires prenant fin le 25 novembre. Le gouvernement canadien veut permettre qu’un pourcentage de 0.2 % ou plus de nos aliments soit contaminé par des aliments génétiquement modifiés (GM) non approuvés par Santé Canada pour la consommation humaine. Les aliments GM auront été approuvés dans au moins un autre pays, mais n’auront pas été évalués comme étant salubres par nos législateurs. Le gouvernement fédéral nomme cela « Présence de faibles concentrations » ou PFC et allègue que cette contamination à « faibles concentrations » d’aliments GM non approuvés n’est pas dommageable.

Cliquez ici pour plus d'information.

Cliquez ici pour envoyer immédiatement votre lettre.

Marquez votre objection au poisson OGM: Nous invitons les groupes environnementaux, de conservation, du milieu de la santé, les regroupements de consommateurs, les groupes d'intérêt public, les associations industrielles et les organisations des peuples autochtones du Canada à signer la déclaration: Non à la recherche, non à la production, à l'exportation et à la consommation de poisson OGM au Canada.

Get your free CBAN E-News. Sign up now.