le 21 février, 2017

Passez à l’action / Presse / Communiqués de presse / Deux groupes proposent un nouvel outil pour encourager les agriculteurs à choisir des semences de maïs sucré non GM

Deux groupes proposent un nouvel outil pour encourager les agriculteurs à choisir des semences de maïs sucré non GM

3 décembre, 2014 – Ottawa. Alors que les agriculteurs et les jardiniers s'apprêtent à commander des semences pour la saison de croissance 2015, le Réseau canadien d'action sur les biotechnologies (RCAB) et Vigilance OGM ont publié un guide dressant la liste des variétés de maïs sucré génétiquement modifié (GM) en vente sur le marché pour encourager un plus grand nombre d'agriculteurs à choisir des semences non GM.

« Les agriculteurs et les jardiniers parcourent actuellement les catalogues de semences, mais les semences GM ne sont pas toujours clairement étiquetées et certains producteurs maraîchers nous demandent comment repérer les semences GM », a déclaré Lucy Sharratt du RCAB.

Selon ces deux groupes, les producteurs maraîchers ont besoin d'un coup de main afin de pouvoir répondre à la demande du marché en ce qui a trait au maïs sucré non GM.

« Les agriculteurs sont sur le point de commander des semences de maïs sucré pour l'an prochain et les consommateurs sont de plus en plus nombreux à rejeter le maïs sucré GM. Il est primordial pour les consommateurs, comme pour les agriculteurs, que le maïs sucré GM soit étiqueté clairement; sans quoi, les producteurs de maïs sucré GM pourraient subir le contrecoup d'un marché qui commence à le rejeter massivement », explique madame Sharratt.

La sortie du guide coïncide avec la diffusion par le RCAB et Vigilance OGM des résultats de leurs tests sur le maïs sucré, lesquels indiquent une diminution de la présence de maïs sucré GM.

« Les résultats de nos tests révèlent une diminution de la présence du maïs sucré GM dans le marché, mais nous avons néanmoins détecté du maïs sucré GM au Québec », a indiqué Thibault Rehn du groupe québécois Vigilance OGM. « Nous savons que les agriculteurs et les épiceries s'éloignent du maïs sucré GM car les consommateurs n'en veulent pas, mais la transition n'est pas encore complète », a-t-il poursuivi.

Cette année, le RCAB et Vigilance OGM ont testé 137 échantillons de maïs sucré frais provenant de neuf provinces et n'ont trouvé qu'un seul échantillon contenant du maïs sucré GM, vendu dans une épicerie Métro au Québec. Les échantillons ont été choisis de manière aléatoire et les résultats ne sont pas statistiquement significatifs. Les tests indiquent néanmoins que la quantité de maïs sucré GM vendue au Canada est beaucoup moins élevée qu'auparavant.

Les échantillons utilisés pour les tests ont été achetés dans les magasins d'importantes chaînes d'épicerie ainsi que dans de petites épiceries indépendantes, dans des marchés publics et dans des étalages routiers. Statistique Canada ne collecte pas de données sur l'utilisation de cultures GM.

« Le maïs sucré GM est sur le point de disparaitre. Le rejet des consommateurs a des répercussions sur le marché. Selon les résultats de nos tests et les conversations que nous avons eues avec les vendeurs de semences et les représentants d'épiceries, il semble que la culture de maïs sucré GM au Canada a beaucoup diminué comparativement à l'an passé. La voix des consommateurs s'est réellement fait entendre », explique Rehn.

Pour de plus amples informations, communiquez avec :

Thibault Rehn, Vigilance OGM, 514 582 1674

Lucy Sharratt, CBAN, 613 809 1103 (en anglais)

Get your free CBAN E-News. Sign up now.