le 21 février, 2017

Passez à l’action / Presse / Communiqués de presse / Le premier animal OGM au monde accepté pour la consommation humaine

Le premier animal OGM au monde accepté pour la consommation humaine

Jeudi 19 Novembre, 2015. Ottawa. Des groupes environnementaux et de consommateurs canadiens expriment de graves préoccupations suite à l’acceptation par le gouvernement américain du premier animal génétiquement modifié (GM) dans le monde pour la consommation humaine, un saumon de l'Atlantique GM qui sera produit sur l'Île-du-Prince-Édouard (IPE).

«Cette acceptation a de graves conséquences pour les canadiens et les citoyens à travers le monde, les impacts environnementaux pourraient aussi être dévastateurs», a déclaré Thibault Rehn de Vigilance OGM, «Les Canadiens ne sauraient même pas comment éviter ce poisson GM dans les épiceries parce que les aliments génétiquement modifiés ne sont pas étiquetés ».

Le gouvernement canadien a approuvé le saumon GM pour la production commerciale, mais Santé Canada ne l’a pas encore fait pour la consommation humaine. Il n'y a toujours pas d’étiquetage obligatoire des aliments génétiquement modifiés au Canada ni aux États-Unis.

Dans un sondage Ipsos Reid mené en août 2015 pour le Réseau canadien d’action sur les biotechnologies (RCAB), près de la moitié des canadiens et canadiennes (45%) ont dit qu'ils ne voudraient pas manger de saumon GM et 88% ont dit qu'ils voulaient l'étiquetage obligatoire de tous les aliments génétiquement modifiés.

"Il y a deux jours nous étions au tribunal pour contester l'acceptation de la production de saumon GM au Canada», a déclaré Mark Butler de l’Ecology Action Centre. "Nous sommes extrêmement préoccupés par les risques de contamination sur le saumon atlantique sauvage."

Ecology Action Centre et Living Oceans Society étaient en cour fédérale mardi dernier et faisaient valoir que l'acceptation du gouvernement canadien de la production de saumon GM était illégale.

"Nous ne voulons pas être la maison de la Frankenstein", a déclaré Sharon Labchuk d’un groupe de citoyen de l'Île-du-Prince-Édouard : Dites non à Frankenstein. "Nous ne pouvons pas permettre que cette menace mondiale provienne de notre si belle île."

La compagnie américaine AquaBounty possède un centre à sur de l'Île-du-Prince-Édouard où les œufs de ce saumon GM seraient produits puis expédiés au Panama pour leur croissance, pour être ensuite envoyé sur le marché américain pour transformation et consommation.

-30-

Pour de plus amples informations, communiquez avec :

Thibault Rehn, Vigilance OGM, 514-582-1674

Mark Butler du Ecology Action Centre , 902 266 5401

Lucy Sharratt , Réseau canadien d’action sur les biotechnologies, en anglais 613-809-1103

Sharon Labchuk, Islanders, Dites non à Frankenstein, en anglais 902-626-7327

Sondage Ipsos : http://rcab.ca/Enquete-OGM/Sondage-des-consommateurs-2015

Get your free CBAN E-News. Sign up now.