le 4 décembre, 2016

Passez à l’action / Ressources / Topics / Non au saumon OGM!

Non au saumon OGM!

Passez à l’action

Novembre 2016: Dites au comité permanent de l'agriculture et de l'agroalimentaire: ÉTIQUETEZ LE SAUMON GM Envoyez un courriel aujourd'hui

Marquez votre objection au poisson OGM: Nous invitons les groupes environnementaux, de conservation, du milieu de la santé, les regroupements de consommateurs, les groupes d'intérêt public, les associations industrielles et les organisations des peuples autochtones du Canada à signer la déclaration: Non à la recherche, non à la production, à l'exportation et à la consommation de poisson OGM au Canada.

Plus d'information

Novembre 2015: La société AquaBounty souhaite obtenir l'autorisation de vendre son saumon de l’Atlantique génétiquement modifié (GM) au Canada. Le 19 novembre 2015, les États-Unis ont approuvé ce saumon GM pour consommation humaine. Il n’est pas encore légal de le vendre au Canada, mais Santé Canada pourrait l’approuver d’un jour à l’autre. En novembre 2013, le ministre de l'Environnement du Canada a approuvé la production commerciale du saumon GM - mais Santé Canada doit encore l’approuver pour consommation humaine avant de pouvoir se retrouver dans votre assiette.

Communiqué de presse - Le 19 novembre: Le premier animal OGM au monde accepté pour la consommation humaine

Le gouvernement canadien a approuvé le saumon GM pour la production commerciale, mais Santé Canada ne l’a pas encore fait pour la consommation humaine. Il n'y a toujours pas d’étiquetage obligatoire des aliments génétiquement modifiés au Canada ni aux États-Unis.

Communiqué de presse - 17 novembre 2015: Des groupes environnementaux devant les tribunaux pour bloquer la production de saumons génétiquement modifiés au Canada - Ne pas avoir avisé le public durant l’examen de la demande pour produire des œufs de saumon génétiquement modifiés viole la Loi canadienne sur la protection de l’environnement, affirment ces groupes

Communiqué de presse, 20 janvier 2014 : Des groupes environnementaux poursuivent le gouvernement fédéral devant les tribunaux suite à sa décision de permettre la production de saumon génétiquement modifié au Canada: L'approbation ne tient pas compte du potentiel de l’espèce de devenir envahissante, mettant en danger les espèces de saumon sauvage et l’environnement

La contestation judiciaire du saumon GM

Deux groupes environnementaux canadiens, l’Ecology Action Centre (N.-.É.) et la Living Oceans Society (C.-B.), demande à une cour canadienne de décider si le gouvernement fédéral a enfreint sa propre loi lorsqu’il a permis la production du saumon GM AquAdvantage. Des avocats de l’organisme caritatif Ecojustice on déposé une demande de révision judiciaire auprès de la Cour fédérale le 23 décembre 2013 et ont signifié un avis de poursuite en justice auprès de toutes les parties, incluant auprès d’AquaBounty, la compagnie qui produit le poisson GM, en janvier 2014.

La contestation judiciaire allègue que l’approbation est contraire à la loi puisqu’elle a omis de déterminer si le saumon GM pourrait devenir une espèce envahissante, mettant potentiellement en danger les écosystèmes ainsi que les espèces comme le saumon sauvage.

Les arguments juridiques principaux sont basés sur la Loi canadienne sur la protection de l’environnement et incluent :

  • Les Ministres fédéraux de l’Environnement et de la Santé ont agi de façon contraire à la loi lorsqu’ils ont prétendu avoir complété une évaluation à savoir si le saumon GM est toxique ou pourrait devenir toxique sans avoir obtenu tous les documents requis par la loi;
  • La Ministre de l’Environnement n’avait pas la juridiction de publier un avis décrivant les usages permis des œufs de saumon GM alors que l’évaluation de la toxicité du saumon GM était incomplète;
  • Subsidiairement, la Ministre de l’Environnement a échoué à son devoir légal en permettant des usages non-évalués du poisson GM, comme par exemple son grossissement au Canada.

Le 25 novembre 2013: Le gouvernement fédéral a approuvé la production commerciale d'oeufs de saumon génétiquement modifié. Communiqué de presse - Le 25 novembre 2013 L’approbation des œufs de poissons GM au Canada menace l’environnement

Les ministres fédéraux de l’Environnement et de la Santé ont approuvé la production commerciale d’une variété de saumon atlantique génétiquement modifié (GM), commercialisé sous la marque de commerce “AquAdvantage”. La décision a été rendue publique dans un avis publié dans la Gazette du Canada le 23 novembre 2013. La décision permet à la compagnie de biotechnologie AquaBounty de produire des œufs de saumon GM à l’Île-du-Prince-Édouard (Î.-P.-É.), Canada, pour ensuite les exporter vers le Panama pour le grossissement et la transformation.

Si le saumon GM est approuvé pour la production et la consommation, il deviendra le premier animal GM dans le monde à être approuvé pour la consommation humaine. L’approbation par le gouvernement canadien représente la première approbation réglementaire pour cette espèce génétiquement modifiée.

La filiale américaine d’AquaBounty a demandé à la U.S. Food and Drug Administration (FDA) d’approuver le saumon GM pour la consommation humaine aux États-Unis.

Le saumon AquAdvantage a été créé en insérant du matériel génétique du saumon quinnat et de la loquette d’Amérique dans des œufs de saumon atlantique. Selon la compagnie qui produit le poisson, AquaBounty Canada Inc., le saumon génétiquement modifié se développe et atteint la taille requise pour la mise en marché plus rapidement que les autres variétés de saumon.

Article: Les compagnies biotechnologiques s’apprêtent à commercialiser le saumon OGM : il y a anguille sous roche (Une version abrégée de cet article a été publiée dans le magazine Common Ground, en octobre 2010. - par Lucy Sharratt, la coordonnatrice du Réseau canadien d’action sur les biotechnologies.)

Saumon génétiquement modifié – saumon “AquAdvantage”

La modification génétique (aussi appelée ingénierie génétique ou technologie ADNr) est une technologie controversée qui permet le transfert direct de matériel génétique au niveau moléculaire entre deux organismes (traversant la barrière d’espèce et de règne). Cette technologie, laquelle diffère grandement de l’élevage et du croisement d’animaux, constitue un nouveau risque et pourrait avoir avoir des impacts imprévisibles sur l’organisme et les écosystèmes.

Le saumon GM AquAdvantage a été mis au point en introduisant un gène d’hormone de croissance provenant du saumon quinnat (Oncorhynchus tshawytscha) et du matériel génétique provenant de la loquette d’Amérique (Zoarces americanus; poisson ressemblant à une anguille) dans des œufs de saumon atlantique (Salmo salar). La compagnie allègue que le poisson GM se développe plus rapidement que les variétés sauvages et d’élevage.

Information publique concernant l’évaluation des risques associés au poisson GM

Au Canada, le processus pour l’évaluation des risques associés au poisson GM est couvert du voile du secret. Environnement Canada et la compagnie AquaBounty on refusé d’admettre même qu’une telle évaluation était en cours. Il n’y a eu aucune consultation publique en lien avec le saumon GM au Canada.

De plus, Santé Canada pourrait présentement être en train d’évaluer une demande pour approuver le poisson GM pour la consommation humaine, mais ni le Gouvernement ni la compagnie AquaBounty n’a voulu confirmer si une telle évaluation est en cours.

Lorsque la décision d’approuver la production du poisson GM a été rendue publique, en novembre 2013, Pêches et Océans a affiché un document résumant les résultats d’une rencontre durant laquelle l’évaluation de risque a été discutée : « Résumé de l’évaluation des risques pour l’environnement et des risques indirects pour la santé humaine posés par le saumon AquAdvantageMD ». Jusqu’à maintenant, ce dernier est le seul document concernant l’évaluation de risque à avoir été rendu public.

La U.S. Food and Drug Administration est sur le point de rendre sa décision finale, laquelle pourrait permettre la mise en marché du poisson GM pour la consommation humaine.

AquaBounty planifie le trajet Î.-P.-É.-Panama pour le poisson GM

La compagnie de biotechnologie AquaBounty opère une station de recherche et de développement à Bay Fortune, Î.-P.-É., Canada. La compagnie propose maintenant de produire des œufs de saumon GM à l’Î.-P.-É, de les faire parvenir au Panama pour le grossissement et la transformation, avant d’exporter les poissons vers le marché états-unien comme produit prêt pour la consommation.

Risques environnementaux

L’analyse de risque de Pêches et Océans reconnaît que le saumon GM pourrait représenter un risque pour le saumon sauvage, mais met l’emphase sur l’utilisation de mesures de confinement pour atteindre ses conclusions.

L’analyse de risque de Pêches et Océans fait mention de l’intention d’AquaBounty de produire des poissons GM femelles stériles (triploïdes) pour l’exportation et le grossissement, mais reconnaît que jusqu’à 5% de ces poissons pourraient être en mesure de se reproduire. L’approbation canadienne permet aussi d’utiliser des poissons GM non-stériles pour la production des œufs.

Si des poissons GM fertiles réussissaient à s’échapper, ceci pourrait représenter un risque important pour l’environnement. En effet, le saumon GM pourrait être en mesure de survivre et de se reproduire dans la nature. Le saumon GM serait aussi capable de se reproduire avec la truite brune (Oke et al., 2013).

Si un poisson GM venait à s’échapper dans la nature, les impacts, incluant le croisement avec le saumon sauvage, pourraient être irréversibles. Les impacts environnementaux du poisson GM seront connus seulement si une telle situation se produit.

Des populations de saumon atlantique partout dans le monde, incluant au Canada, sont en voie de disparition.

Tout risque d’un échappement d’un poisson GM dans la nature est inacceptable, surout si l’on considère que leur potentiel de devenir une espèce envahissante n’a pas été convenablement évalué et que l’avenir du saumon atlantique est déjà menacé.

Risques pour la santé humaine et méthodes scientifiques déficientes

Les critiques préviennent depuis longtemps que de par leur nature même, les manipulations génétiques risquent d’accroître le potentiel d’allergénicité des aliments, et les données d’AquaBounty portant sur leur saumon semblent pointer dans ce sens.

Selon l’expert Michael Hansen, scientifique en chef à l’Union des consommateurs américains «La FDA s’appuie sur des données carrément inadéquates. Les chercheurs ont manqué de rigueur, ils se sont fiés à des échantillons trop petits et ils ont suivi des procédures discutables.» La compagnie a par exemple tenté de mesurer les concentrations en hormone de croissance IGF-1 dans ses saumons génétiquement modifiés en utilisant des essais insuffisamment sensibles; or on sait que cette hormone a été reliée à plusieurs cas de cancer.

Opposition par les industries de l’alimentation et de l’aquaculture

L’Alliance de l’industrie canadienne de l’aquaculture dit ne pas supporter la production commerciale du poisson et le plus grand producteur de saumon d’élevage, Marine H arvest, « ne supporte pas la venue sur le marché du poisson GM ». Plusieurs grandes chaînes d’alimentations états-uniennes, incluant Trader Joe’s et Whole Foods, se sont engagées à ne pas vendre de poisson GM. Des sondages aux États-Unis démontrent que 91% des consommateurs ne veulent pas consommer de poisson GM.

Opposition du public au Canada

Soixante-quinze organismes au Canada se disent opposés au poisson GM, incluant la Fondation David Suzuki, Wild Salmon First, la Fundy Baykeeper, et L’Église unie du Canada. Pour une liste complète de ces organismes.

Cliquez ici pour signer la déclaration: Non à la recherche, non à la production, à l'exportation et à la consommation de poisson OGM au Canada.

Get your free CBAN E-News. Sign up now.

Left menu