Share this:

Le maïs

Situation sur le marché

On utilise la plus grande partie du maïs génétiquement modifié (GM) comme ingrédient dans les aliments transformés et pour l’alimentation animale. On cultive une très faible quantité de maïs sucré GM au Canada et aux É.-U. Plus de 80 % du maïs-grain cultivé au Canada est GM.

Mercredi, 31 août 2016 – Vigilance OGM est fier d’annoncer que la campagne de dépistage de maïs sucré génétiquement modifié (GM) 2016 a permis de tester le nombre record de 53 épiceries au Québec dont Métro, IGA, Loblaws et Walmart. L’organisme est heureux de n’avoir trouvé aucun maïs sucré GM au cours de l’opération qui s’est déroulée tout au long des mois de juillet et août dans 22 villes et 11 régions différentes de la province.

Guide 2014: Alors que les agriculteurs et les jardiniers s’apprêtent à commander des semences pour la saison de croissance 2015, le Réseau canadien d’action sur les biotechnologies (RCAB) et Vigilance OGM ont publié un guide dressant la liste des variétés de maïs sucré génétiquement modifié (GM) en vente sur le marché pour encourager un plus grand nombre d’agriculteurs à choisir des semences non GM. La sortie du guide coïncide avec la diffusion par le RCAB et Vigilance OGM des résultats de leurs tests sur le maïs sucré, lesquels indiquent une diminution de la présence de maïs sucré GM.

Communiqué de presse – 26 Février 2014: Les détaillants face aux demandes des consommateurs qui souhaitent retirer le maïs sucré OGM

Communiqué de presse – le 30 octobre, 2013: Du maïs sucré OGM découvert au Québec

Le « SmartStax » – un maïs OGM avec 8 gènes empilés!

Le SmartStax est la première plante OGM qui empile huit gènes dans la même plante. Santé Canada n’a pas effectué d’évaluation de salubrité parce que la réglementation est trop peu stricte. Parce que Santé Canada a déjà approuvé les huits gènes individuellement, dans différentes plantes, ce ministère ne voit rien de nouveau lorsque que les huit gènes sont empilés dans une seule plante. Ce présupposé de Santé Canada est très dangereux et nous met en péril! Même la Directive internationale du Codex affirme que « des effets involontaires se produisant dans les plantes à ADN recombiné pourraient aussi être dû … à des sélections classiques ultérieures des plantes à ADN recombiné ». Ces sélections classiques sont précisément la méthode utilisée pour produire le SmartStax. Et donc, le SmartStax devrait être évalué. Ce qui n’a pas été le cas.

Ne laissez pas Monsanto et Dow s’en tirer sans évaluation! Il est temps que le gouvernement fédéral réforme complètement le système de réglementation des plantes et des aliments OGM.

Liste des Ressources sur le « SmartStax »

En autorisant ce maïs OGM, l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) a également réduit d’une manière significative les exigences que les agriculteurs doivent suivre afin de retarder la résistance éventuelle des insectes aux insecticides. L’ACIA a réduit l’exigence de préserver des zones de refuge de 20 à 5 % pour les cultures de SmartStax. Les agriculteurs qui cultivent un OGM produisant un insecticide (maïs Bt) doivent cultiver 20 % de leur champ avec un maïs non-Bt dans un périmètre de 400 mètres d’un champ de maïs OGM Bt. L’objectif du refuge est de retarder la résistance des insectes aux insecticides.