Share this:

Étiquetage obligatoire

Les gouvernements du Québec et du Canada nient le droit des consommateurs à l’information en ne rendant pas obligatoire l’étiquetage des produits contenant des OGM.

Depuis l’autorisation des premiers OGM par le gouvernement fédéral en 1995, une forte majorité (généralement supérieure à 80 % depuis 1994) de citoyen-ne-s exige l’étiquetage obligatoire des OGM qui se retrouvent dans leur assiette.

Malheureusement, ce droit fondamental est refusé, alors que 64 pays dans le monde ont déjà adopté une législation dans ce sens.

Le projet de loi C-291- Mise à jour

Le 7 Mai, 2017: Les député-e-s du Parlement du Canada aient voté contre le projet de loi C-291, qui visait à rendre obligatoire l’étiquetage des aliments génétiquement modifiés (GM).

Passez à l’action

« C’est maintenant au gouvernement du Québec d’agir en leader et de déposer un projet de loi pour l’étiquetage obligatoire des OGM au Québec, comme les Libéraux provinciaux le promettent depuis 2003 » affirme Thibault Rehn, de Vigilance OGM.

Signez la pétition: Visitez le site de Vigilance OGM

Depuis 1994, de nombreux sondages ont été réalisés sur le sujet des OGM et de l’étiquetage obligatoire. On constate que l’appui de la population canadienne et québécoise à l’étiquetage obligatoire des OGM s’est toujours maintenu au-dessus de 75%. Selon le dernier sondage Ipsos Reid sur la question, 88 % de la population canadienne est en faveur d’un étiquetage obligatoire des OGM (6).

Liste des sondages au Canada sur les aliments génétiquement modifiés de 1994 à 2015

Sondage des consommateurs 2015.